Délégationdu Morbihan

Crise sanitaire

Comment font face nos partenaires sénégalais ?

Les Caritas, nos partenaires africains font face aux conséquences de la pandémie, s’adaptent et agissent en conséquence.

Kaolack, partenaire de la région Bretagne

À Kaolack, où la Caritas travaille avec les communautés locales sur la collecte et le traitement des déchets, il n’est pas envisageable de suspendre cette activité qui participe à l’amélioration de l’environnement sanitaire des habitants. Dans ce contexte, la Caritas tente de relever deux défis. Il leur faut veiller à la bonne et constante protection des acteurs de terrain et mettre en œuvre une stratégie telle que les ménages soient sensibilisés aux mesures édictées par les autorités sanitaires, mais aussi aux dispositions internes à renforcer au sein de leurs maisons à une meilleure prise en charge des déchets.

La Caritas Kaolack a tout d’abord proposé aux acteurs un document d’orientations retraçant les nouvelles approches de travail requises par la situation, et deuxièmement, sollicité de ses partenaires, le Secours Catholique et Autre terre, un appui financier en vue de couvrir les dépenses nouvelles occasionnées par le programme. Un accord à hauteur de 4 020 euros a rendu possible l’achat de produits et matériel d’hygiène (savons, gels hydro-alcooliques, détergents, eau de javel, coupons d’éponges de nettoyage), d’équipements de protection individuelle (bottes, gants, masques) et des cartes de recharge pour la sensibilisation par le medium téléphonique (appel, sms, réseaux sociaux).

Au cours d’une sobre cérémonie, le mercredi 29 avril 2020, au siège de Caritas Kaolack, en présence de son directeur, de quelques agents de Caritas, de représentants des structures de gestion et de traitement des déchets, des municipalités et de la presse, quatre lots de matériel ont ainsi été remis aux acteurs des trois coopératives chargées de la gestion des ordures et de l’exploitation des CVET et à ceux du centre de Kundam.

À Dakar : le Point d’aide aux réfugiés et immigrés (PARI), partenaire du Secours Catholique Caritas France

Le PARI de la Caritas Dakar a également été obligé d’adapter son action en tenant compte des consignes sanitaires décidées par le gouvernement. L’équipe a dû clore son espace d’accueil et seuls les salariés interviennent auprès des personnes, un soutien qui a forcément pris une autre forme.

Pour répondre aux exigences du confinement, ce sont les acteurs du PARI qui vont à la rencontre des personnes et continuent de répondre aux besoins de chacune, colis alimentaires, règlement des loyers, médicaments... Les demandes ne faiblissent pas d’autant plus que la pandémie atteint d’abord les populations les plus fragiles, notamment celle des demandeurs d’asiles, dont les ressources sont souvent liées aux activités informelles qui ont quasiment disparu.

Il va sans dire que l’aide qu’apporte le réseau international Caritas aux pays comme le Sénégal est d’autant plus nécessaire aujourd’hui, que de la pandémie atteint des populations déjà fragilisées par la pauvreté.

Imprimer cette page

Portfolio