Délégationdu Morbihan

Goûter de Noël à la prison de Vannes

Le goûter de Noël du mardi 22 décembre à la prison de Vannes : un cadeau offert aux détenus par un collectif d’associations.

Goûter de Noël à la prison de Vannes

publié en mars 2016

L’initiative de ce goûter à à la maison d’arrêt de Vannes revient à Josette, bénévole responsable du service Prison à la délégation du Secours Catholique du Morbihan. Avec l’Association d’accueil des familles, la Croix-Rouge, les aumôneries et grâce à la bienveillance du directeur de la maison d’arrêt, ce moment de rencontre et de détente a apporté aux détenus un peu de la fête dont ils étaient privés.

Dès le mardi matin, les bénévoles ont composé, sur place, les colis pour les 80 détenus présents. La Croix-Rouge a fourni les linges et produits de soin et de toilette. Le Secours Catholique a acheté enveloppes timbrées, cartes de vœux et papier à lettres. L’atelier créatif de l’équipe de Vannes du Secours Catholique a confectionné de jolis sachets en tissu, garnis de chocolats et d’une carte souhaitant à chacun de bonnes fêtes. Dans le même temps, les bénévoles de l’Association d’accueil des familles préparaient chez eux les pâtisseries qui ont composé un copieux buffet.

La pièce où a eu lieu le goûter, d’ordinaire destinée au parloir, s’est transformée en un agréable salon de réception. À partir de 14 heures, par petits groupes, la grande majorité des détenus a profité de ce « moment sympa », pour échanger entre eux et avec les bénévoles présents. L’ambiance était chaleureuse, sur fond de chants de Noël version jazzy, proposés par Marc, de l’aumônerie protestante. Les échanges étaient feutrés. Les contacts, timides au début, se sont affirmés au fil des minutes. Ainsi ce détenu, isolé au départ, qui s’est engagé dans une conversation au long cours, pendant laquelle il a évoqué sa situation difficile et son avenir en longue détention. Le personnel a la vigilance discrète. Le directeur, qui participait au goûter, a fait le point avec un de ses « pensionnaires » et salué les bénévoles.

Le buffet a laissé certains détenus perplexes : « On aurait envie de goûter à tout », a dit l’un d’eux, et un autre a reconnu « qu’après dix jours de mitard, cela fait du bien de manger de bons gâteaux. » Chaque détenu est reparti en cellule avec son colis. Quelques-uns ont choisi d’y ajouter l’éphéméride proposée par l’aumônerie protestante où ils retrouveront paroles de la Bible et réflexions quotidiennes. D’autres ont amélioré leur parloir avec les gâteaux fourrés qu’ils ont pu emporter. Les cartes et enveloppes timbrées seront d’un grand secours pour continuer la relation avec les proches. « Pour moi qui n’ai pas beaucoup de “mandats”, pouvoir écrire à mon amie et à ma petite sœur, c’est important », a confié un jeune.

En paraphrasant Brassens, on peut penser que ce goûter aura été « un grand soleil » et qu’il aura « réchauffé le cœur » de ceux qui en ont bénéficié.

Imprimer cette page

Portfolio