Délégationdu Morbihan

Solidarités familiales : Famille de vacances

Marie-France et Christian accueillent Djamal.

Au mois de juillet, 28 enfants des départements du Val-d’Oise, de la Vienne et des Deux-Sèvres ont été accueillis dans autant de familles du Morbihan. Marie-France et Christian Chapelan accueillent Djamal depuis plusieurs étés. Ils en parlent.

Djamal, Marie-France et Christian

Les familles qui accueillent vivent dans le département et ont sur place un lien avec un bénévole référent qui peut répondre à toutes les questions qui se posent au cours du séjour. Marie-France et Christian Chapelan que nous avons rencontré chez eux, à Arradon, font partie de ces familles. Ils accueillent pour la troisième année, Djamal qui habite Évry. C’est par un ami de Christian, qu’ils ont découvert cette possibilité de devenir "famille de vacances". N’ayant pas encore de petits-enfants, ils se sont dit qu’ils avaient la possibilité de le faire.

Marie-France et Christian se rappellent que les débuts n’ont pas été simples. « La première année, il faut s’apprivoiser, dit Christian. Il faut occuper Djamal tout le temps, trouver un nouveau jeu, une nouvelle activité, répondre à ses questions sur ce que l’on va faire demain, ce qu’on va manger… ». Marie France avoue que « cela contrarie dans un premier temps notre petite vie de retraités, mais considère la curiosité de Djamal comme un signe d’intérêt. » « Ce qui était également difficile à cerner, reprend Christian, c’étaient les moments de tristesse, qu’il essayait de cacher et les pleurs parce qu’il pensait à sa maman. »

La deuxième année Djamal trouve ses marques dans la famille et dans l’environnement proche. « La première année, raconte Marie-France, la mayonnaise n’avait pas pris avec les enfants des voisins. » Ce n’est plus le cas aujourd’hui, Djamal est plus à l’aise, il partage les jeux des autres dans la résidence. À la plage où il a la chance de pouvoir aller en quelques minutes, il est moins dépendant des adultes et participe aux activités. En arrivant cette année, il demande au couple s’il ira à la médiathèque. Marie-France et Christian voient positivement son évolution. Lui qui avouait il y a trois ans venir « parce que son père le voulait », demande cette année « Est-ce que je peux rester plus longtemps ? ».

Le bonheur d’être là se sent quand Djamal participe à l’entretien, abandonnant la tablette à laquelle il a droit cette année, « seulement une heure par jour », précise Christian. Il n’est pas bavard, mais il est à l’aise. Ce footballeur, qui « aime Manchester City » pratique avec plaisir le vélo sur une bicyclette "vintage" prêtée par un voisin. Lui qui, l’an dernier encore, avait du mal à éviter les bordures des trottoirs de la résidence, accompagne Christian dans des balades sur les routes de la commune. Il adore aussi jouer, seul aux Légos, ou, avec Marie-France et Christan à la Bonne paie, à Puissance 4 et au Molky et ne déteste pas faire quelques opérations le matin. Quand on lui demande s’il aimerait revenir plus souvent en Bretagne, il répond favorablement.

Djamal est retourné à Evry, où il a rejoint ses parents ses frères et sœurs. L’an prochain, il reviendra et retrouvera Marie-France et Christian qui encouragent d’autres familles à s’engager dans cet accueil. En septembre, ils seront présents au Forum des associations à Vannes sur le stand du Secours Catholique et pourront répondre à toutes les questions que posent cet engagement.

Imprimer cette page

Portfolio

Morbihan

  • Marie-France et Christian accueillent Djamal.