Délégationdu Morbihan

Carnac 14 janvier 2019

Une journée en Equipe d’Animation de Territoire

Le 14 janvier 2019, Marie, une des trois animatrices salariées de la délégation, a donné rendez-vous aux responsables des équipes du territoire d’Auray pour une rencontre en EAT (Equipe d’Animation de Territoire). Les EAT ont maintenant quelques années et existent dans les 8 territoires du Morbihan. Elles ont pour objectif d’aider les responsables d’équipe locale dans leur rôle d’animateurs. On y partage de l’information, on y découvre des outils et on y pratique la relecture des actions réalisées soit en équipe locale soit en territoire.

L'équipe d'animation du Tarritoire d'Auray au travail.

publié en janvier 2019

Aujourd’hui, à la salle paroissiale de Carnac se retrouvent onze personnes des équipes de Carnac, Belle-Ile, Auray, Grandchamp et Pluvigner. Le menu étant copieux, les participants ont prévu de passer la journée sur place. La réunion commence par la lecture du poème d’un migrant que Marie a choisi en prélude à l’intervention de deux bénévoles de l’Equipe d’Action Internationale, le « gros morceau de la matinée ». Elle en profite pour présenter la revue « L’Apostrophe »* d’où le texte a été tiré, présentation qui suscite l’intérêt de tous et amène l’un des participants à demander une intervention des services de la préfecture sur la procédure de demande d’asile et la situation de la migration dans le Morbihan.

Avant de recevoir les deux bénévoles de l’EAI, Marie relaie l’invitation du siège à organiser dans tout le réseau une participation au « Grand débat national » en recueillant la parole des personnes accueillies. Tout le monde s’accorde sur l’intérêt de la consultation et la discussion s’engage sur sa réalisation concrète, compte tenu des particularités locales et du profil des personnes rencontrées.

Marie-Annick et Armelle de l’Equipe d’Animation Internationale prennent la suite de l’animation de la matinée. La première revient d’une mission au Sénégal où elle a rencontré les partenaires de la Caritas Kaolak. A l’aide d’un diaporama, très vivant, elle partage au groupe les avancées des différents projets financés en partie par la région Bretagne et les nouvelles perspectives qui se dessinent. C’est l’occasion pour les participants, soit de découvrir cette collaboration entre les Caritas bretonne et sénégalaise , soit de mettre à jour leurs connaissances.

Armelle présente ensuite un outil d’animation sur la Campagne Globale Migration dans laquelle ans laquelle nous sommes engagés depuis son lancement par le pape François en septembre 2017. L’idéal, pour se l’approprier, étant de le mettre en œuvre, Armelle se fait animatrice et à partir de dix affirmations mises en débat, se dessine une image juste du fait migratoire, de son importance, sa localisation, ses causes et ses conséquences. A l’issue de l’exercice, l’adhésion à la démarche et à l’outil est unanime. Il reste à se le procurer et le mettre en œuvre avec ou sans la participation de Armelle ou Marie-Annick.

Le repas partagé qui suit prolonge la discussion sur les différentes thématiques abordées au cours de la matinée et permet d’échanger les nouvelles des uns et des autres, en particulier de ceux qui traversent des moments difficiles.

L’après-midi est divisé en deux temps : le premier est consacré à la présentation du Portail de la protection sociale et de l’insertiondans le Morbihan par son concepteur, M Le Verge. L’outil recense toutes les formes d’aides auxquelles chacun peut avoir recours. Conçu initialement pour Pôle emploi, il est alimenté par plusieurs administrations et services départementaux. Sa mise à jour fait appel à tous les utilisateurs dont fait partie le Secours Catholique. La présentation claire et efficace de M Le Verge convainc les participants de la pertinence et de l’utilité de cette banque de données consultable à partir d’un téléphone portable, si l’on ne dispose pas d’ordinateur.

Le deuxième temps permet de faire le bilan de la campagne de Noël, avec l’arrivée du « Fraternel », le gâteau créé, pour le Secours Catholique, par « Chef Damien ». Proposé à la vente, il a selon les lieux, reçu un accueil plus ou moins enthousiaste. Marie invite ensuite chaque équipe à faire état des modes et lieux d’intervention auprès du public, l’occasion de se réjouir des réussites et de pointer, ici ou là, les freins qui ont parfois parasité cette action.

La journée se termine par l’établissement du calendrier des semaines à venir  : le plan formation, les conférences sur le travail et l’emploi, la journée inter-paroissiale du pays d’Auray, la soirée Loto à Plaudren au profit du partenariat avec Haïti. Les participants se quittent avec la consigne de préparer la prochaine rencontre qui sera consacrée à l’organisation de la journée conviviale de fin d’année du territoire.

*L’Apostrophe est une revue dont les auteurs sont des personnes qui, par leur expérience personnelle face à la précarité, ont développé une expertise sur les questions de pauvreté. Tous les six mois, un regard « de côté qui permet de regarder et comprendre la société « autrement » et de l’interroger, voire l’apostropher.

Imprimer cette page

Portfolio